La CSC-Transcom choisit la consultation du personnel

Le conseil syndical national de la CSC-Transcom a décidé aujourd’hui de consulter largement le personnel sur les différents dossiers qui sont sur la table. Nos affiliés nous demandent du temps pour prendre une décision définitive et veulent plus de clarté sur les intentions du gouvernement. 
Les attaques envers les services publics sont sérieuses et inquiètent à juste titre les cheminots. Les dossiers: statut, pension et service minimum sont trois dossiers totalement différents qui exigent une approche différenciée. 
Pour les militants de la CSC-Transcom, le temps n’est pas encore à l’action. Il y beaucoup d’interrogations, une volonté d’analyse et de débats sur le terrain. Pour cette raison, les militants de la CSC-Transcom ont décidé de consulter le plus largement possible les cheminots et d’évaluer par après quel plan d’action doit être mis en place. 
En ce qui concerne la privatisation annoncée des entreprises publiques, et en particulier des Chemins de fer, la CSC-Transcom réitère sa demande d’un large débat de société. Nous ne voulons plus que ce sujet soit abordé d’un point de vue purement idéologique. Pour nous, le voyageur doit être le centre des préoccupations dans ce débat.