Communiqués de presse

La SNCB a présenté aux élus locaux son Plan de Transport 2017 dans toutes les provinces. Lors de ces road shows, elle présente fièrement son ambition d’augmenter le nombre de trains ainsi que la vitesse commerciale. C’est tout à fait louable et c’est un bon point de départ pour rencontrer les attentes des voyageurs d’aujourd’hui et de demain. Mais c’était sans compter avec les économies imposées par le gouvernement à la SNCB mais également à INFRABEL.
En savoir plus
Le samedi 18 mars, la CSC-Transcom distribuera sur les aires d’autoroute des dépliants d’information aux chauffeurs étrangers. Ces dépliants contiendront des informations sur leurs droits au niveau salaire et conditions de travail. La CSC-Transcom vous invite chaleureusement à assister à cette action. Vous aurez également la possibilité de discuter avec les chauffeurs.
En savoir plus
La CSC-Transcom ne négociera pas la mise en œuvre d’un « service garanti » au sein des chemins de fer belges. Les propositions qui sont aujourd’hui sur la table constituent une atteinte au droit de grève individuel. De plus, la CSC-Transcom considère que ce plan est préjudiciable à la sécurité des voyageurs.
En savoir plus
La SNCB a l’intention de faire rouler des trains sans accompagnateurs. Un cinquième du personnel serait supprimé. Voilà ce qui filtre du projet de plan d’entreprise 2017-2020 dont la CSC-Transcom a pu prendre connaissance. La CSC-Transcom est outrée qu’aucun dialogue social n’ait eu lieu sur le sujet, ni même une communication dans les organes de concertation. La CSC-Transcom est par ailleurs très inquiète quant à la capacité de la SNCB de pouvoir garantir la sécurité des voyageurs et du personnel, étant donné que le système a déjà prouvé à l’étranger qu’il n’était pas sans risques.
En savoir plus
Même si le refus actuel de Post NL éloigne un peu le spectre d’une privatisation rapide, au vu des réactions de certains membres du gouvernement et de l’actionnariat hollandais, nous ne sommes pas convaincu que le projet est définitivement tombé aux oubliettes. C’est d’ailleurs la probable raison du mutisme actuelle de bpost.
En savoir plus
Un veto wallon contre l’accord de libre-échange entre l’Europe et le Canada a noirci la Wallonie en Europe cette semaine. L’opposition ne provient cependant pas uniquement du sud de notre pays. La CSC-Transcom et l’UBT-FGTB, les deux syndicats nationaux majeurs des secteurs du transport, ont des objections par rapport à la convention et soutiennent l’opposition de la Wallonie.
En savoir plus
Près de 10.000 chauffeurs de taxis seront les victimes d’une nouvelle mesure que le gouvernement fédéral veut prendre dans le cadre des négociations budgétaires. Le gouvernement veut augmenter la TVA de 6 à 12% sur les taxis et autres transports de personnes. La CSC-Transcom dénonce cette mesure qui entrainera une diminution du salaire des chauffeurs.
En savoir plus
Il faut maintenir le réseau en état au lieu de le démanteler 
La CSC-Transcom et l’association de voyageurs Navetteurs.be ont pu prendre connaissance d’un courrier que M. Cornu (CEO SNCB) a adressé à M. Lallemand (CEO Infrabel) où certaines pistes d’économies évoquées par Infrabel parlent de fermer des lignes ou encore d’en « désélectrifier » d’autres ! Les deux organisations dénoncent fermement ces propositions dictées par des économies drastiques (3 milliards €) alors que les embouteillages aux abords des grandes villes ne cessent d’augmenter et que les besoins en mobilité deviennent de plus en plus importants.
En savoir plus