Actualité

Qui sommes-nous?

La CSC Transcom, secteur rail, est une organisation syndicale qui défend les intérêts collectifs et individuels des cheminots. 
Si vous travaillez déjà au chemin de fer, vous savez que nous sommes à l’aube de grands bouleversements, tant dans les structures de l’entreprise, qu’au niveau des conditions de travail. La pression est de plus en plus grande sur les travailleurs. La libéralisation du rail est à nos portes, voulue par une Europe de plus en plus offensive. 
Plus que jamais, la lutte des travailleurs pour la justice, la solidarité et l’émancipation sont d’actualité aujourd’hui. C’est cette conception radicale de la vie, basé sur l’humain, que les militants, les permanents et tout le staff administratif met à votre disposition aujourd’hui. 
En tant qu’organisation reconnue par l’entreprise, nous sommes présents dans tous les organes de négociation. Vos collègues militants de la CSC Transcom sont présents dans les comités PPT pour faire respecter la législation du bien-être au travail. 
En tant qu’organisation combative, nous défendons les intérêts collectifs des cheminots dans toute une série de dossiers comme la réforme des structures du groupe SNCB, les restructurations internes voulues par la direction, les filialisations etc. Grâce à l’apport de tous ses membres, notre secteur vient avec des revendications et une vision propre de l’avenir. 
En tant qu’organisation, nous mobilisons les cheminots à chaque fois que cela est nécessaire pour défendre les intérêts des cheminots et des usagers du rail. Que ce soit au niveau du gouvernement, de la direction ou des institutions européennes, la voix des cheminots se fait entendre au travers de nos actions. 
En tant qu’organisation, nous offrons tout un panel de services à nos membres pour la défense de leurs intérêts individuels : préparation des examens, dossiers disciplinaires, questions sur la réglementation, assistance dans les dossiers médicaux, juridiques etc. Nous sommes à vos côtés dans toutes les étapes de votre carrière. 
Notre secteur rail est un des huit groupes différents qui composent la CSC Transcom, à côté de la poste, des télécoms, du transport routier, de la culture, du diamant, de la mobilité et des eaux. Cette diversité au sein de notre centrale nous permet de nous inspirer des luttes qui ont déjà été faites dans les autres secteurs, comme celle contre la libéralisation des télécoms et du secteur postal par ex. Cela nous permet aussi de mieux comprendre la législation sociale du secteur privé et de défendre les contractuels présents aujourd’hui dans les nombreuses filiales du groupe SNCB. 
En tant que syndicat démocratique, la CSC Transcom désire acquérir pour le travailleur, une place qui lui revient, et désire tendre à des conditions de travail optimales. Par syndicat démocratique, nous entendons qu’il y existe de réelles possibilités de participation pour nos militants et membres. 
En plus des organes internes où siègent nos militants, nous offrons un large panel de formations et d’activités pour nos affiliés. Nous sommes également structurés dans des groupes de travail, les « filières ». Dans ces filières, nos affiliés rencontrent d’autres cheminots de la même catégorie professionnelle qu’eux. Ils discutent de leurs conditions de travail et de la manière de les améliorer. Les propositions qui ressortent de ces réunions permettent également d’affiner nos revendications et de porter la voix du terrain, votre voix, vers la direction. 
En tant qu’organisation tournée vers le monde, la CSC est présente dans toute une série d’organes internationaux et soutient des projets de solidarité dans le monde entier. Notre secteur rail fait partie de l’ETF, la fédération des travailleurs du transport au niveau européen. Nous participons, avec tous nos collègues cheminots européens, aux différentes actions que l’ETF met sur pied. Nous faisons également entendre la voix des cheminots belges dans les organes de l’ETF. 
La CSC Transcom fait partie de la grande famille de la CSC. 
« Le syndicalisme chrétien est né il y a près de 120 ans. Au fil du temps, la CSC s’est développée pour devenir un grand syndicat, qui compte près de 1,6 millions de membres. Un syndicat aux multiples facettes. C’est un interlocuteur social influent et respecté, reconnu par le patronat et les gouvernements. C’est une organisation renommée pour ses services. Dans plus de 150 centres de service (387 points contact), un personnel compétent offre aux affiliés des services de qualité: paiement des allocations de chômage, assistance juridique, aide pour les formalités administratives relatives au travail, au chômage, aux allocations sociales. 
Et, bien sûr, la CSC est en tout premier lieu un mouvement syndical fort, qui s’appuie sur l’engagement à la base de plus de 80.000 militants et militantes, actifs dans leur entreprise ou leur institution, dans leur commune ou leur région. Ces 80.000 militants et militantes constituent la colonne vertébrale de la CSC et en font le plus important mouvement de base du pays. Aucun autre mouvement n’est capable de mobiliser autant de personnes qui veulent s’engager bénévolement au service de leurs collègues et leurs proches. » (« Connaître la CSC » in Syndicaliste, mars 2008)

45 min pour comprendre les enjeux du rail (à partir de min.36)