Trop chaud ? Trop froid ?

Pas trop chaud ? Beaucoup parmi vous en tout cas n’en pouvaient plus pendant l’été.
L’hiver n’est pas encore là mais on peut déjà se préparer aux grands froids…Alors pour être bien armés, voici un petit topo sur la réglementation en la matière. Les fortes chaleurs et le froid au travail sont régis par l’Arrêté royal du 4 juin 2012 relatif aux ambiances thermiques.
Sa transcription en réglementation SNCB a été faite CPS. Les deux documents sont à votre disposition. Concrètement et en très résumé, l’Arrêté royal dit que : 
  • Soit l’employeur installe la climatisation (ou un autre dispositif technique) dans les 48 h. 
  • Soit il ne sait pas le faire et alors il doit instaurer des temps de pauses (varie selon que le travail est considéré comme léger, semi lourd, lourd, etc. et en fonction de l’indice WBGT) + prévoir des boissons fraîches.

Travail léger, lourd, semi léger

C’est la première chose à déterminer. Le médecin du travail fixe la quantité d’efforts physiques que demande un certain type de travail. A titre indicatif : travail de secrétariat (très léger), travail manuel à une table (léger), travail en position debout (moyen), travaux de terrassement (très lourd)…
Ensuite, le médecin du travail doit prendre des mesures de l’indice WBGT. Celui-ci est mesuré à l’aide d’un thermomètre spécial qui tient compte notamment de la température (en degrés), mais aussi du taux d’humidité dans l’air, des courants d’air, du rayonnement des machines etc. Ce n’est donc pas parce qu’il fait 35 ° que le WBGT est de 35 ! C’est même souvent 10 points plus bas…

Temps de pause

Voici le tableau qui vous donne les temps de pause prévus en fonction de l’indice WBGT et du type de travail.
Par ex, un travail dit « léger » dans un local où il fait 30 WBGT doit être entrecoupé toutes les 45 minutes par une pause de 15 minutes. Un travail très lourd avec un indice WBGT de 21 doit permettre une pause de 30 minutes toutes les demi-heures.

Et concrètement?

Normalement, et c’est prévu ainsi dans l’Arrêté royal, la mise en oeuvre pratique de cette loi doit être discutée au sein de votre comité PPT (protection et prévention au travail), mais les décisions prises ne peuvent pas aller en dessous de ce qui est prévu par la loi. Si rien n’a été décidé en comité PPT, il faut appliquer la loi telle quelle.
Si vous êtes dans des conditions climatiques difficiles pour exécuter votre boulot, allez trouver votre délégué du comité PPT et demandez à ce qu’il intervienne auprès de votre chef immédiat. Si vous ne savez pas qui c’est, contactez votre permanent régional.
Nous pouvons faire appel à la médecine du travail pour que des mesures de WBGT soient prises. Afin que des pauses soient instaurées ou des moyens techniques mis en place et vous permettre de travailler dans de bonnes conditions.

45 min pour comprendre les enjeux du rail (à partir de min.36)